Ouverture des Heures Joyeuses au DJOON

Nouveau concept très intéressant du côté du club le plus soulful de la capitale. Le DJOON à inauguré son nouveau concept les « Heures Joyeuses » la semaine dernière.

Au programme happy hour de 17h à 23h ainsi qu’entrée gratuite jusqu’à 22h et surtout un line-up de qualité comme ils en ont l’habitude. Avec bien évidemment des snacks & drinks à petit prix, normal pour des happy hours. Un livestream également en direct avec une interaction entre le public et le(s) DJ. Une partie promo pour les meilleurs soirées de la capitale. La VOD complète des soirées et d’ailleurs disponible quelques jours après la diffusion en direct pour vous permettre de revoir le tout. Vous savez à quel point nous adorons le livestream.

La semaine dernière vous avez pu apercevoir dans leur booth :

Heures Joyeuses #2 : Children Of The Drum avec Pablo Valentino…

Live pendant 2h avec Pablo Valentino & LOTFI à l'occasion de leur soirée Children of The Drum au Rex Club Official Fan Page ce soir :Children Of The Drum: Soulphiction, Awanto3, Pablo Valentino, Lotfi

Publié par DJOON sur samedi 29 avril 2017

Pour ceux qui ne peuvent pas venir sur place, vous l’aurez donc compris un livestream est en place pour vous permettre de profiter d’une partie de la soirée (même si le mieux reste de venir profiter du spectacle en direct). Le concept sera mis en place jusqu’à la rentrée en minimum avec deux rendez-vous hebdomadaire, le premier le vendredi dès 18h jusqu’à 6h du matin, puis le samedi à nouveau. Donc 12h de fête en non-stop ! Nous avons pu constater que l’ambition première était simplement le partage de la musique. C’est vraiment ce qui nous à taper dans l’œil. Durant les stream vous pouvez interagir avec les artistes via les commentaires du direct ou en amont dans les événements Facebook.

Nous vous invitons à suivre de très près les Heures Joyeuses du DJOON, d’ailleurs ce week-end Alternative Projects qui viendront parler de leur projet Warehouse Alternative – Madness suivis d’un DJSET de Romain Dafalgang jusqu’à 23h le vendredi. Suivis d’une soirée club avec Lumberjacks in Hell : Byron The Aquarius, Marcel Vogel et Mr Mendel.

Pour le samedi programme est également de taille avec Nicholas qui viendra faire un set jusqu’à 23h également à l’occasion de la très bonne soirée au Flow organisé par «  Skylax à Flow Paris w/ Nicholas, La Colloc & Escaped« . La soirée continuera de plus belle avec la Motown Paris qui posent leurs valises en compagnie de Reverend P, le tout pour vous faire bouger jusqu’au bout de la nuit.

Voici une partie de la carte pour les plus intéressés, avec des snacks and drinks à petit prix !

Drink & Snack « Heures Joyeuses » :
¤Drink¤
Le verre de vin 3€
La pinte au prix du demi
Le cocktail DJOON en découverte à 6,50€ au lieu de 10€
Le cocktail DJOON virgin en découverte à 5€ au lieu de 8€

¤Snack Artisanal¤ :
Crème de pois chiche et citron au cumin 9€
Crème fine d’artichauts 9€
Rillettes de merlu aux graines de moutarde bio 9€
Rillettes de poulet de la ferme 9€
Rillettes de canard de Barbarie 9€

Rendez-vous sur la piste de danse !

Notre sélection des festivals d’Europe en Mai 2017

Vous avez forcément dû entendre un jour ou l’autre ce fameux dicton, « en mai, fais ce qu’il te plaît ! » C’est avec ce phrasé que la rédaction vous présente sa sélection des festivals à faire pendant ce mois printanier.

1/ Marvellous Island

Marvellous Island c’est une déconnexion totale, implantée au coeur d’un paysage insolite. Un public nombreux et survolté qui danse les pieds dans l’eau ou dans le sable, sur des vibrations positives et une atmosphère festive. Entre village, animations et une programmation éclectique, l’île merveilleuse vous garantit une expérience intemporelle, pour fêter le début de la saison estivale, le temps d’un week-end..!

 

2/ Lente Kabinet

Petit frère du Dekmantel aux Pays-Bas, le festival Lente Kabinet n’a rien n’a lui envier. Il se déroule le temps d’une journée et il ramène dans ses valises des artistes internationaux aussi pointu qu’une aiguille à coudre. C’est sans aucun doute l’un des nombreux rendez-vous pour les amoureux de la musique électronique.

 

3/ Nuits Sonores

Le temps d’une semaine, la ville de Lyon va vivre sous des mélodies distillées par de nombreux artistes. Que ce soit dans une usine, dans un parc, sur une place, dans une piscine, bref partout ou la musique peut avoir une place. Cette année le festival fête ses 15 ans et le moins que l’on puisse dire c’est que la programmation est très alléchante !

 

4/ Primavera Sound

C’est le festival qui à le mieux réussi à intégrer des artistes qui composent et jouent de la musique électronique. Aujourd’hui, il est composé de nombreuses scènes, toutes plus folkloriques, uniques et renversantes les unes que les autres. Envie de voyager et de s’ouvrir à d’autres musiques ou courant alternatifs. Ce festival est fait pour vous !

 

5/ Loves Saves The Day

C’est dans la ville de Bristol en Angleterre que pose ses valises le festival. Il est comme plusieurs des grands festivals qui savent accueillir les musiques électroniques, il est éclectique dans sa distribution. Chaque personne peut venir se défouler sur les nombreux artistes que composent se festival. Les locaux comme les étrangers vont adorer.

 

 

Coup de projecteur sur une curiosité musicale

Curiosity Music est un label techno/minimal français basé à Paris et fondé par le DJ et producteur Swann Decamme. L’objectif du collectif, éveiller la part de curiosité qui sommeille en chacun de nous à travers la promotion d’une musique de qualité et d’artistes qui la font vivre aux quatre coins de la planète. Connectant de jeunes talents et des producteurs confirmés à un même circuit imprimé, Curiosity Music met en valeur l’échange d’énergie avec le public.

Curiosity Music sort un EP tous les mois. Le label propose des sorties digitales, mais aussi au format vinyle, gage de crédibilité et de qualité jamais démenti ! Pour la distribution, il s’appuie sur l’expertise digitale de Label Worx ainsi que sur Syncrophone, spécialiste parisien du marché du vinyle.

Séduits par ce projet, de nombreux artistes ont déjà choisi de confier leurs dernières productions musicales à Curiosity Music. Ils devraient bientôt être rejoints  par d’autres jeunes talents et producteurs confirmés dans les mois à venir, au fil des prochaines sorties.

 

Après trois premiers rendez-vous parisiens au Nouveau Casino, une soirée organisée à Nantes et une dernière organisée à Lille, ils ont eu une envie de voir plus grand et de se lancer dans une « grosse soirée » dans la plus belle ville du monde, Paris ! Ils ont donc choisi le YoYo du Palais de Tokyo, un espace correspondant parfaitement à leur univers musical

Pour ce rendez-vous à ne pas louper, le label a fait appel à deux têtes d’affiches internationales, Nic Fanciulli et Matthias Tanzmann. Le premier est un Dj et producteur britannique qui a su transmettre, véhiculer et partager son amour pour la musique électronique de façon internationale avec le lancement de son propre label Saved Records. En tant que producteur, il a pu travailler avec de nombreuses personnalités, pas forcément issues des musiques électronique, dont Kylie Minogue et Underworld. Mais ce qu’on retient surtout de ses performances, ce sont ses B2B endiablés avec les plus grands comme Carl Cox ou Joris Voorn.

 

Le second est un Dj et producteur germanique. Depuis le milieu de années 90, il a su définir et redéfinir certains genres grâce à des sorties sur son label Moon Harbour. Résident du DC10 à Ibiza avec les soirées Circoloco, il est souvent associé à son ami Davide Squillace. Matthias possède une identité sonore qui lui est très spécifique. En effet, il est l’un des seuls dont on peut dire, dès la première écoute de ses morceaux, « ça, c’est du Tanzmann ! ».

 

C’est donc avec plaisir que je vous invite à participer à notre jeu concours pour gagner des places au YoYo afin de pouvoir vous trémousser sur une musique à la fois mélodieuse, brute et envoutante.

Animated GIF  - Find & Share on GIPHY

Report du Time Warp Festival 2017

« Voilà c’est fini », disait Jean-Louis Aubert dans une de ses chansons ! Et c’est donc bel et bien terminé. Le fameux Time Warp Festival a pris fin le dimanche 2 Avril aux alentours de 14h, et j’ai décidé de vous faire vivre avec quelques mots (les vidéos il suffit de taper sur YouTube « Time Warp » et vous êtes servis) mes ressentis sur l’un des meilleurs rendez-vous pour les technophiles.

 

C’est avec le siège 78 de la voiture 24 du train de 13h direction Mannheim que commence mon ascension. J’arrive sur le quai, rencontre quelques amis, fume une petite clope et hop c’est parti le train de la Deutsch Bahn quitte la Gare de l’Est. Pendant le trajet, je rencontre des tonnes de festivaliers qui s’agglutinent dans la voiture-bar. Faut bien commencer à se chauffer tranquillement, non ?!

 

Arrivé à Mannheim, je me précipite pour sortir de train à la recherche de mes camarades. Une fois réunis avec tout le monde, direction l’hôtel que l’on a réservé dans le centre de la ville. On dépose nos affaires et on go faire des courses dans les fameux supermarchés de l’Allemagne, L..l.

Bien entendu, la bière est toujours très bon marché et les alcools forts ne dépassent pas les 20 €. C’est donc avec un sourire et les sacs pleins que l’on sort en direction d’un « spot ».

 

 

Avec un temps comme celui que l’on a eu (sunshine), le parc était l’endroit idéal pour se poser, discuter, boire et commencer à échafauder des programmes pour ce soir. Car, comme vous le savez, le Time Warp c’est faire des choix et parfois ces choix sont un véritable supplice. Ricardo, Sven, les Matinez Brothers, Carl, on ne sait vraiment pas sur quels pieds danser.

 

Du coup, le temps passe, les esprits s’échauffent, les pupilles se dilatent, les narines se mouchent et reniflent, bref la before est bonne ! Une fois que le soleil commence à tomber et que la fraicheur de la nuit arrive, on se dirige vers un restaurant car nos ventres crient famine. C’est donc tout naturellement que l’on décide de rentrer et s’installer dans le premier BK de la ville qui se trouve sur notre route. Et, c’est parti pour une orgie culinaire.

 

Une fois notre repas fini, on décide de retourner à l’hôtel, ça continue de boire et de se chauffer avec les meilleurs Boiler Room afin de pouvoir enfin peut être choisir entre les Dj’s présents sur le festival.

 

Minuit, l’heure du crime, l’heure d’aller affronter les basses, l’heure de faire la fête. On prend donc le premier taxi que l’on voit direction la banlieue de Mannheim. On arrive, la queue est plutôt rapide même avec une fouille importante (les allemands, ils ne rigolent pas). Une fois à l’intérieur, il faut refaire la queue, mais cette fois-ci pour des tickets boissons. Après avoir perdu pas mal de temps on commence à se balader dans le festival, histoire de bien se repérer avant que l’alcool fasse effet sur notre sens de l’orientation.

 

 

Il faut savoir qu’il y a donc 6 scènes, les deux premières sont celles qui accueillent les plus « grands » Dj’s comme Carl Cox ou Sven Vath, et ce sont aussi celles-ci qui ont une scénographie incroyable. Les quatre autres scènes sont de taille très raisonnable, mais elles ont une scénographie un peu moins poussée.

 

 

Ci-dessus, la Time Table du Time Warp Festival 2017. Autant vous dire qu’il s’agit d’un sujet de philo du Bac tant les choix sont cornéliens. Du coup on a opté pour aller danser auprès de nos coups de cœur. C’est pourquoi dans l’ordre chronologique des choses nous sommes allés remuer notre popotin sur du Carl CoxRicardo VillalobosThe Martinez BrothersSven VäthMaceo PlexLoco DiceSolomunLaurent GarnierRichie Hawtin et Cry d’ErMarco Carola pour finir !

 

 

Personnellement parmi tous les artistes que j’ai vus, je retiens quelques bonnes surprises. Loco Dice a été la plus surprenante. En effet, le tunisien nous a balancé des tracks avec des basses incroyablement profondes et fortes. Le Ricardo a fait dans son habitude, un set rythmé et mélodieux que lui seul sait maîtriser de bout en bout. Sven, Carl et Laurent les papis qui font de la résistance, et on a envie de leur dire de ne jamais prendre leur retraite. Marco, Maceo, les Martinez brothers, Solomun et Richie ont été extrêmement bons dans leurs styles et dans la qualité de leur set. Mention spéciale pour le canadien qui a mixé plus de cinq heures devant un public surexcité.

 

 

Sur les coups de 13h, il faut commencer à récupérer ses affaires que l’on a déposées dans les casiers que les organisateurs nous ont gentiment mis en place. Un tour de clef, une main plongeante dans le casier, un sac sur les épaules et c’est avec des yeux écarquillés, un sourire et une marche quelque peu planante que je me dirige tranquillement vers la sortie du festival pour récupérer mon train en direction de notre bonne vieille capitale française.

 

 

La conclusion de ce petit périple est que ce fût une très bonne sortie, un véritable bol d’air ! La Time Warp, c’est un peu comme une street parade des années 90, il faut le faire au moins une fois dans sa vie pour réellement comprendre, vivre et s’émerveiller par la qualité de ce rendez-vous. L’ensemble des festivaliers sont chaleureux, corrects envers autrui. Le staff est juste nickel (pour la prochaine on espère qu’ils parleront un peu mieux le français). Et, bien évidemment tous les sets sont de qualités, la scénographie au top du top. C’est vraiment une réunion de famille où l’on peut même danser avec nos artistes préférés.  La seule désillusion a été au niveau du bar où les tarifs sont un peu au-dessus de la moyenne en comparaison avec d’autres festivals.

 

 

Pour vous, nous avons relevé certains sons qui ont été passés lors de l’événement :

 

 

Notre sélection des festivals d’Europe en Avril 2017

On enchaîne avec le mois de d’avril, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a pas mal de festivals sympathiques. La rédaction en profite pour vous délivrer les cinq endroits où il fera bon vivre pendant quelques jours :

 

1/ Time Warp

C’est sans nul doute le festival le plus populaire du mois d’avril. On commence ce marathon avec un coucher de soleil pour en ressortir avec le lever de celui-ci et attendre son apogée pour peut-être enfin bifurquer vers la sortie. Cette année encore, une ribambelle d’artistes vont se pointer dans les 6 hangars pour vous violer les oreilles. Ricardo Villalobos, Dixon, Laurent Garnier, Carl Cox ou encore Richie Hawtin se présenteront devant vous avec de très bonnes intentions.

 

2/ Sunwaves

Welcome Romania ! Pour tous les amoureux d’une house acidulée et d’une techno minimaliste, c’est le festival qu’il vous faut. C’est sur une plage roumaine que se déhancheront tous les festivaliers sous des morceaux distillés par Seth Troxler, Sonja Moonear, The Martinez BrothersRaresh et pleins d’autres. Ce rendez-vous est une sorte de pèlerinage pour tous les amoureux d’une musique électrisante.

 

3/ DGTL

Retour chez notre maîtresse Amsterdam pour un festival qui se veut de plus en plus écologique. Pour sa cinquième année, le DGTL veut aller encore plus loin et inciter aux comportements écologiques avec la mise en place d’une nouvelle «eco coin», la première monnaie écolo. Âme, Maceo Plex, Jamie Jones et plein d’autres se partageront les 6 scènes du festival situé dans des Docks.

 

4/ Caprices Festival

Quoi de mieux que de danser avec une vue donnant sur les montagnes suisses ? C’est le pari fou du Caprices Festival. En effet, cela fait 14 ans qu’il fait bouger les skieurs et les amoureux de musique.Réparti sur trois jours, le festival se divise en trois lieux, The Moon, installé spécialement pour l’évènement, le club Modernity, et le club d’altitude Cry d’ErMarco CarolaOsúnladeSven Väth et d’autres se partageront les platines pour vous faire danser partout dans les montagnes.

 

5/ Brox Festival

Petit nouveau, le Brox Festival s’annonce particulièrement chaleureux pour ce weekend de Pâques. Perché dans les montagnes françaises (Les 2 Alpes), il accueil une tripotée d’artiste français comme le trio/duo dOP, Leo Pol, Mézigue ou encore Flabaire. Se partageant deux scènes, la première est perchée en altitude pour des dj set de folie et la deuxième dans le village de la station pour des live à faire trembler les montagnes.

 

Next month le top 5 de Mai 😉

Sonus Festival 2017

Cela fait maintenant 5 ans que le Sonus Festival a posé ses valises sur l’île de Pag en Croatie. Cette année, il se déroulera du 20 au 24 aout et les plus grands artistes internationaux du monde s’y produiront.

Ayant participé à l’édition 2014, je peux vous confirmer que les organisateurs de cette fête ont trouvé l’endroit idéal pour se déhancher. En effet, il y a un nombre de plages et de spots pour se baigner incomptable, le meilleur Sound System du monde est présent, un public éclectique et du soleil à foison.

Située en pleine mer adriatique, la petite île qui accueille ce festival est quasiment désertique, sauf lors des étés entre juin et septembre où elle se transforme en une Ibiza bis.

 

Bien entendu, il n’y a pas que vos yeux qui vont en prendre plein la vue ! Vos oreilles vont être mises à rude épreuve avec cette année un Line-up toujours aussi pointu et cohérent. En 2017, les légendaires Richie Hawtin, Ricardo Villalobos, ou Sven Väth seront présents. Mais il y a aussi des étoiles montantes ou des étoiles qui brillent déjà comme K.O.D (Cabanne & Lowris), Hito ou Jackmaster. Mais ce que l’on adore aussi c’est de pouvoir voir des artistes locaux très peu connus du grand public comme Andrologic, Felver, ou encore Marina Karamarko.

 

 

Il faut aussi savoir que le festival n’est pas vraiment un festival car pour danser, il va falloir naviguer entre plusieurs clubs qui se partagent la programmation. En plus des clubs, des bateaux partent en mer certaines journées et vous savez quoi, le public peut aussi s’y rendre pour faire la fête en pleine mer. Mais ce n’est pas tout, des afters sont aussi concoctés par l’agence Cosmopop, et les after sont juste incroyable !

 

 

Pour y aller et en profiter un maximum il faut une petite enveloppe de 179€ pour le festival, prenez ensuite des billets de transports en avance histoire de payer le moins chère possible. Sachez que la vie sur place est plutôt abordable, mais un touriste reste un touriste donc ayez l’œil vif et déliez-vous la langue.

On se retrouve sur place !

 

 

Insomnia Rec, un label qui favorise vos insomnies

Dream Bigger Events, ça ne vous dit rien ?! Et pourtant, avant que ça devienne une société de production, c’est un groupe de potes passionnés de musiques électroniques avec comme chef de file, le très remuant et hypnotique Marwan Sabb, leader du label Insomnia Rec.

Cela fait maintenant 3 ans que ces jeunes passionnés sont derrière, devant et sur la scène afin de vous faire partager et de vous faire vibrer sur leurs nombreux événements. Et cette année on fête leur 3 ans !

C’est donc avec l’arrivée du printemps qu’ils ont décidés de vous faire danser au rythme d’une house pêchue et d’une techno minimaliste les 8 et 16 avril dans une salle mythique de Paris, la Machine du Moulin Rouge !

 

 

Habitué à créer des soirées « Warehouse » en banlieue proche de Paris avec comme fil rouge, faire danser leur public le plus longtemps possible dans des lieux d’exceptions. C’est avec un grand plaisir qu’ils ont prévu de faire la fermeture de leur troisième anniversaire dans le HALL A du Paris Event Center  !

Le 28 Avril s’annonce grandiose ! En effet, un closing monstrueusement long vous sera présenté avec comme artistes le légendaire Marco Carola qui distillera ses galettes au combien percutantes, et bien entendu, il sera accompagné de Marwan Sabb patron du label Insomnia Rec.

 

 

Après une année 2016 marqué par des événements hauts en couleurs avec comme exemple leur soirée d’Halloween où des artistes comme GESCU, Re-UP et Denis Kaznacheev sont venues distiller leurs meilleures galettes, le pari fou de la soirée « Sinestesi » où la ravissante Anja Schneider et l’adorable HollSön ont pu s’exprimer, ou encore lorsqu’ils ont invité le trio français Apollonia au Dock Eiffel un soir d’hiver

Mesdames et Messieurs, préparez vos parachutes car leurs 3 ans plus leur closing annonce de longues chutes du haut d’une ou plusieurs montagnes enneigées !!

 

LA BOUM DU BADABOUM

« J’en meurs, j’en meurs, je donnerais n’importe quoi pour être invitée à cette boum. N’importe quoi. » La Boum

Comme Vic, on meurt d’envie d’aller dimanche 19 mars à la boum du Badaboum pour une troisième édition sous le signe du bonheur. Et quoi de mieux pour finir le week-end qu’une après-midi en famille dans le club le plus cool de Paris ? Destinée aux enfants, petits et grands, la Boum fait découvrir la culture underground de papa et maman. Au programme ? Masomenos (la combinaison de Joan Costes, graphiste et DJ, et Adrien de Maublanc, producteur et ingénieur du son) fera danser vos bambins sur une « dance class » électro, digitale et interactive. Autant vous dire que le bal audio-visuel sera psychédélique. Ne laissez pas votre corps sur le dancefloor, Rilakkuma venu tout droit du Japon sera là pour vous désaltérer et vous rassasier au bar à cocktails. Si donner de la gambette ce n’est pas votre truc, le petit ours Rilakkuma a aussi prévu des animations « bar-à-ongles », tatouage et maquillage. Photos et surprises promettent de rendre ce moment « kawaii » inoubliable !

Fin du mois et porte-monnaie vide ? Aucune excuse, les entrées et boissons (sans alcool, mollo après samedi soir non ?) sont gratuites.

 

L’événement facebook
BADABOUM
2 bis rue des Taillandiers
75011 Paris

 

 

Notre sélection des festivals d’Europe en Mars 2017

Voilà la rédaction s’est décidée de vous présenter son top 5 des festivals à ne pas louper en France et en Europe (pas la peine d’aller sur un autre continent quand on n’a pas découvert toute la France et l’Europe) pour le mois de mars 2017.

Bien entendu ce classement est subjectif, il s’agit seulement de dresser une liste d’événements auxquels la l’équipe d’Un Jour souhaite y participer. Du coup on vous le fait découvrir.

1/ Rewire

Les Pays-Bas sont connus pour beaucoup de choses, même au niveau des festivals, avec les Dekmantel, Awakening et j’en passe. Mais au printemps, à la Haye sur un weekend le festival nous présente une multitude d’artistes venant de tous les horizons en couvrant des styles musicaux comme le Jazz, la Pop, le neo-classique…   A ne surtout pas louper !

 

2/ Mutek.es

Même si vous êtes un fervent défenseur du PSG, vous ne devez pas passer à côté de ce festival qui se situe à Barcelone. Cela fait maintenant huit ans que la collaboration entre le Québec et Barcelone se passe toujours aussi bien et on espère que ça va continuer ! Au rendez-vous, une programmation pointue, des dj’s internationaux et des concerts/showcases dans divers lieux de la capitale catalane.

 

3/ Sonar Istanbul

Le Sonar se déplace et couvre maintenant, la nouvelle Constantinople. En effet, pour cette année 2017 le Sonar se déplace dans diverses villes du monde et c’est à Istanbul le temps d’un Weekend que vous pourrez vous divertir avec des artistes de renom comme Moderat, Nina Kraviz… qui plus est dans des lieux insolites !

 

4/ Convergence

Pendant une semaine Londres accueille ce festival. Entre showcases, concerts, discussions, ateliers et projections vous allez avoir de nombreuses activités pour vous défouler dans la capitale anglaise. Enter un fish and chips, une bière dans un pub et l’hôtel vous trouverez bien le moyen de vous éclater.

 

5/ Zeezout

Petit dernier des festivals sur la capital Hollandaise, le festival commence à se créer un petit nom. On vous laisse le découvrir pour nous et nous faire un petit retour rapide.

 

Next month le top 5 d’Avril 😉