Review Klock | Dettmann – Phantom Studies

Après une dernière collaboration qui remonte à environ 10 ans, après avoir bousculé les codes de la techno, après avoir fait du Berghain un temple pour les technophiles ; Ben et Marcel reviennent pour une collaboration sur le label Ostgut Ton. Préparez-vous à les revoir très vite sur le devant de la scène dans des B2B d’exceptions !

Mais revenons à nos moutons et parlons de leur dernier album intitulé « Phantom Studies ». Il est composé de sept titres, tous avec une connotation très sombre. On s’imagine dans l’antre du Berghain, près à être confronté aux basses puissantes du club berlinois.

 

 

Ce nouvel album nous présente des titres qui ont fait le bonheur des amoureux de la techno comme « Drawning » ou « Scenario » qui étaient déjà morceaux sombres, rythmés  avec une mélodie très discrète mais bien présente pour nous faire lanciner.

Ce double EP est très caractéristique des deux allemands, en effet il replace au cœur de leur musique une sonorité sombre et puissante tout en rajoutant cette fois ci des percussions et des mélodies plus dominante que sur leurs anciennes productions.

On commence l’écoute de cet album avec « Prophet Man », un morceau qui nous offre le bonheur d’entendre et d’écouter Ben Klock nous dire « Je peux brancher vos câbles ». Ce titre est pour la rédaction, le titre d’introduction pour un set puissamment sombre ! Par la suite on enchaine avec « Bad Boy » qui d’ailleurs sur le vinyle s’enchaine aussi et alors là on resté subjugué sur la concordance entre ces deux morceaux, ils s’enchainent admirablement bien et d’ailleurs on note que dans celui-ci le BPM s’accélère et autour de ce battement par minute, s’articule un synthé et des percussions entraînantes.

 

 

Dans la continuité de notre écoute, on arrive sur le morceau « The World Tonight » et bizarrement malgré que le son soit assez déstructuré, il est réellement plaisant et jolies à écouter. Enfin, car on ne veut pas non plus tout vous décrire le titre « No One Around » est très sombre avec un BPM rapide ; personnellement l’ancien titre de Marcel Dettmann « Drawning » ressemble beaucoup à ce titre.

 

 

Pour ce double disque, Marcel et Ben créent une techno rythmé et mélodique qui peut-être bousculera encore une fois les codes de la techno berlinoise.

The following two tabs change content below.

Maxime

Etudiant pour qui la musique facilite son transit intellectuel. C'est avec enthousiasme, plaisir et envie que je vous fais partager ma passion musicale !

Commentaires

commentaires

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire