TIME de Viken Arman : 100 ans en 100 minutes

« Ne pas oublier, jamais. Mais rester tourné vers le futur, se reconstruire et avancer ». C’est avec ce leitmotiv que le jeune producteur parisien d’origine arménienne Viken Arman a composé TIME, une pièce musicale de 100 minutes qui marque les 100 ans du génocide Arménien que l’on a commémorés hier.

Viken Arman est un des acteurs de la nouvelle scène électronique parisienne, tant sur scène qu’en coulisse : co-fondateur du collectif Minimal Trip et de l’Open Space Festival qui se tient chaque année au Petit Bain, signature de Délicieuse Records, moitié du Duo Andonian, le musicien est présent sur tous les fronts et développe son univers musical deep et minimal avec de nombreux clins d’oeil aux sonorités jazz, orientales et classiques.

 

Fort de cette expérience Viken Arman s’est lancé dans la création de TIME, grande pièce musicale qui oscille entre musique traditionnelle, ambient, electro, minimal … L’ambition affichée est de retracer à travers la musique ce siècle d’histoire arménienne marqué par les catastrophes,  du génocide de 1915 à la soviétisation de 1922, du tremblement de terre de 1988 à l’actuelle difficile reconstruction du pays.

Les 100 minutes de TIME laissent le temps au musicien de développer sa palette, on pense tour à tour à du jazz arménien, à Satie, à Nicolas Jaar, à Raz Ohara, à de la musique de film. Les instruments et choeurs traditionnels laissent la place à des kicks house, les lueurs d’espoir aux moments de tristesse et d’abattement pendant que déroule la longue pièce imaginée par Viken.

À la musique s’ajoute un film, réalisé par Maxime Gaudet, assisté de trois artistes plasticiens, Jimmy Beauquesne, Manon Dard et Romain Koening. Basé sur la musique d’Arman il mêle images d’archives et images originales sans aucun dialogue dans la lignée du long métrage Les Saisons du cinéaste arménien Artavazd Pelechian cité comme une influence majeure par le compositeur.

Pour promouvoir son travail et être en mesure de toucher une audience la plus large possible, l’équipe a mis en place une plateforme, t-i-m-e.fr, sur laquelle on peut retrouver la musique et le long-métrage et également faire une donation à l’association AGBU qui vient en aide aux enfants d’Arménie.

 

 

 

 

The following two tabs change content below.

Commentaires

commentaires

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire