Sons of Anarchy, la vengeance dans la peau

Après plus de sept années de bons et loyaux services sur la chaîne FX,  les bikers les plus célèbres de Californie tirent leur révérence. Retour ici sur un avant-dernier épisode macabre.

Si l’on devait me demander de nommer une des meilleures séries de ces dernières années, je citerais incontestablement Sons of Anarchy de Kurt Sutter. Cette septième et ultime saison fait bondir de sa chaise à chaque épisode et continue de nous tenir en haleine grâce au subterfuge très connu qu’est le cliffhanger.

Sons of Anarchy, c’est la série meurtrière par excellence, à l’image de la série à succès sur HBO Game of Thrones : mieux vaut ne pas s’attacher aux personnages au vu des destins tragiques que les scénaristes leur ont réservés. La série nous dévoile le quotidien des membres d’un club de motards considéré comme un gang par les forces de l’ordre. Ils jonglent entre leur garage et le crime organisé : trafics de drogue, ventes d’armes, réseau d’escorts…

SPOILERS SAISON 7

Souvenez-vous. Le final de la saison 6, explosif comme à son habitude, nous avait laissés choqués par la mort brutale de Tara, la femme de Jax, assassinée par sa belle-mère Gemma (Katey Sagal). C’était sans compter sur Juice, le traître du club, qui avait décidé de venir en aide à Gemma et de maquiller cette mort. La saison 7 a alors repris dans ce contexte macabre, organisée autour de ce fil rouge : qui a bien pu éliminer Tara ?

Tout au long des premiers épisodes, Jax (Charlie Hunnam), convaincu qu’un gang ennemi est à l’origine de tout cela, se lance dans une vengeance meurtrière, et ce au péril du bien-être et de la sécurité de son club. S’il lutte tout au long de la série pour s’en éloigner et élever ses enfants loin de cette violence, petit à petit, il finira par lâcher prise. La mort de Tara chamboule tout et le plonge dans une déchéance tout au long de cette saison, où tant de mauvaises décisions conduisent à de multiples morts : d’abord Bobby, un des plus vieux membres du club, puis c’est au tour des travailleuses de Diosa, son club d’escort.

C’est lorsque Jax pense enfin avoir remis ses affaires en ordre qu’il apprend la dure vérité sur la mort de Tara. Tout le mensonge tissé autour de cela, à coup d’effet domino aurait ainsi pu être évité. Dans cet avant-dernier épisode, trois des personnages principaux nous quittent, et même si le spectateur s’y attend depuis le début de la saison, voire même de la série, les morts n’en restent pas moins choquantes.

Juice paye enfin ses nombreuses trahisons du club, assassiné en prison par Tully (Marilyn Manson). Dévoué à son club jusqu’au bout, il embrasse cette fin et en vient même à fournir l’arme de sa mort. Il n’a qu’une dernière requête : terminer son dessert. Puis il y a Unser, l’ancien policier dévoué au club, qui décide de protéger Gemma jusqu’au bout et c’est sa propre vie qu’il perdra en voulant empêcher Jax de l’achever. Et enfin, ce qu’on attendait depuis la révélation du « Taragate » : Gemma, après avoir fait ses adieux à son père, arrête sa cavale et laisse son fils en finir avec elle. La matriarche a protégé et aimé son club jusqu’au bout, allant jusqu’à dire à son fils qu’il doit le faire car « c’est ce qu’[ils sont] » comme si la vengeance, partie intégrante de leur vie était inévitable, voire nécessaire pour le bien-être du club.

Il ne reste alors qu’un seul épisode avant le « series finale » et il ne fait aucun doute qu’il sera à la hauteur de la série, plus sanglant que jamais.

Je vous laisse sur les douces paroles d’Ed Sheeran qui terminent cet épisode.

The following two tabs change content below.
Passionnée de cinéma (très éclectique, tant que c'est en VO) et de musique. Je suis également une grande sérievore (j'ai arrêté de compter) et adore la littérature anglo-saxonne.

Derniers articles parLamia Souilah (voir tous)

Commentaires

commentaires

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire