Série « Touch », 8/10

Ne me touche pas

        J‘ai longtemps écouté les compliments sur cette série, et après avoir lutté contre les propos d’un ami plagiaire malgré lui, je me suis lancée.

      C‘est comme ça que je me suis retrouvée durant une semaine et demie devant les aventures de Martin et Jake Bohm, l’un père, veuf, ancien journaliste reconverti pour s’occuper de son fiston; et l’autre, enfant autiste qui n’a pas envie de parler ou d’avoir un quelconque contact physique, et qui voit à peu pret tout dans le monde.

touch-saison-1-une-serie-fantastique-americaine-creee-par-tim-10620322zqdyv

      Jake est un enfant extraordinaire, faisant parti d’un groupe très restreint d’individu qui au travers des nombres parvient à déceler les secrets de l’univers et les liens entre les gens au travers du monde. Martin pensait que son fils était un “simple” autiste, jusqu’au moment où il comprend qu’il lui donne tout simplement les clés pour réparer les incohérences dans le monde (réunir deux parents, en sauver d’autres…). C’est a partir de ce moment là que Martin met de côté les obligations qu’il avait pour courir derrière les nombres données par son fils le matin.

      C‘est un peu ici que j’ai tiqué, le coup du père qui se fait donner ses devoirs de la journée par son fils est un peu rébarbatives pendant toute la série. Ou sont passées ses resposabilités autres que son enfant? Le travail en particulier? Ils déménagent dans la deuxième saison alors que Martin ne travaille plus depuis le 5eme épisode de la premiere saison à peu près…

Touch-Season-2-Episode-10-Two-of-a-Kind-03-550x366

      Enfin bon, je trouve vraiment cette idée très bonne, cette série est basée sur l’affect, la relation d’un père et son fils contre le monde, en suivant une trame principale tout en tissant des mini-histoires sur les côtés, le tout relié par Jake et son père. Parvenir à creer des répercutions de l’autre côté de la planête à des actes commis aux Etats-Unis, notemment avec l’antenne TV qui crame est vraiment un exploit quand c’est bien fait comme ça pour moi. Après je pense qu’il ne faut pas pousser les choses trop loin, cette série représente notre monde malgré l’autisme “visionnaire” de Jake et de ses semblables, alors le détail du smartphone qui se balade de mains en mains sans être vendu volé ou je ne sais quoi, désolée mais pour moi ça passe limite.

      Ensuite, dans la deuxième saison, on rencontre Amelia, second personnage phare de la série. Recherchée et présumée morte dans la première saison, retrouvée et traquée dans la deuxième, on se rend rapidement compte que Jake et elle partagent la même “vision” du monde, avec les mêmes capacités. Et cette série qui était principalement basée sur la relation de Martin avec son fils, passe à une série d’action quand lui et Lucy (mère d’Amelia), réalisent qu’AsterCorp, grande multinationale, utilise les gens avec ce même don pour récuperer une séquence de chiffre pour parfaire leur stratégie financière. Et qui dit grande multinationale, dit grands moyens, donc quand ce genre d’entreprise traque des personnes lambda, elle y met les moyens. C’est comme ça que le trio Lucy Martin Jake fuit leur traqueurs tout en recherchant la petite Amelia. Mais quand on a des moyens comme Astercorp a, je ne vois pas comment les recherchés peuvent s’installer tranquillement dans une maison posée au milieu de tous sans qu’on les voit !

      Très vite les limites ont été atteintes, Amelia voit des parcelles d’avenirs. Les scénaristes auraient du trouver le moyen d’éviter ça. Parce que voir l’avenir réduit toute les possibilités de trames de la série à néant. Lucy meurt sous les yeux de sa mère, comment ne pas le voir avant le moment fatidique ? C’est là le principal défaut de cette deuxième saison, et qui m’a profondément décue.

      C‘est là le soucis d’une série basée sur des histoires de second plans, parfois l’épisode fonctionne, parfois non parce que tout est trop abusé, répétitif, mauvais, pleurnichard.

Touch-S2

      Après, je ne pourrai pas relever tous les éléments qui méritent d’être pointé du doigts, bon ou mauvais.

      En bref

Je me suis réellement régalé, j’ai dévoré les épisodes qui m’ont en même temps permis d’attendre le huitième épisode de Game of thrones.

The following two tabs change content below.
Fondateur d’Un Jour et de l’agence digitale Okalm / oiseau de nuit / passionné musiques du futur / spécialisé nouvelles technologies et web 2.0 /

Commentaires

commentaires

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire